La chute de Zul'Gurub

par Masak

Le chaos s'est emparé de Zul'Gurub.

Les portes de la cité sacrée des trolls sont tombées et les forces de l'Alliance et de la Horde se déversent entre ses murs.

Au pied d'un temple, Masak observe. Avec les autres gardes, il attend. Ils savent tous que leurs homologues trolls ne pourront pas retenir bien longtemps une telle armée. Eux non plus ne pourront rien faire, mais ils doivent gagner du temps.

Du temps pour faire appel à la puissance des loas.

Masak voit un à un ses frères et soeurs tomber au combat. Certains de sa tribu, d'autres de tribus qu'il avait autrefois appris à mépriser. Mais aujourd'hui, tous se battent pour l'avenir de l'Empire Troll.

Unifiées par les Zandalari, les tribus trolles ont mis leurs griefs de côté.

"L'Empire Troll, il va retrouver sa gloire !"

Cette promesse résonne encore dans la tête de nombreux trolls aujourd'hui, tandis qu'ils tentent vainement de repousser les attaques répétées de l'ennemi.

"Que Vol'jin, il soit maudit..."

"Les Sombrelances, on aurait dû les éradiquer."

"Ils ont tourné le dos à leur propre peuple, et aujourd'hui, ils osent mener l'assaut aux côtés de l'Alliance et de la Horde ?"

Masak peut entendre ces mots de la bouche des autres gardes. Leur haine en est presque palpable. Il s'interroge :

"Si nos chefs, ils ont la bénédiction d'Hakkar, pourquoi ils arrivent pas à repousser l'ennemi ?"

Il ne peut mettre en doute la puissance du Dieu du Sang.

Il ne peut croire que les loas puissent se détourner de leurs fidèles.

A moins que...

A moins que les chefs Gurubashi n'aient pas respecté les loas.

Cette pensée frappe Masak tel un coup de masse. Déstabilisé, le troll commence à perdre espoir. A mesure que l'Alliance et la Horde progressent dans la cité et que le feu gagne les premiers bâtiments, les mains de Masak se mettent à trembler.

"Et si les loas, ils nous punissaient d'avoir suivi les mauvais trolls..."

Une mort indigne pour un fidèle serviteur des loas.

Mais surtout...

"Kriyel !"

Criant son nom sans même sans rendre compte, Masak quitte son poste au pas de course.

La ville est perdue, il en est à présent convaincu. Les autres gardes lui crient de revenir, mais il ne les écoute pas. Il doit retrouver la sorcière-docteur, c'est tout ce qui compte.

Face au chaos, les autres trolls ne lui prêtent aucune attention. Masak s'enfonce dans la cité aussi vite que possible.

Il peut déjà apercevoir, un peu à l'écart, la cahute abritant l'autel où Kriyel doit s'atteler à son rituel. Une trollesse garde l'entrée, seule.

Quand Masak se précipite sur elle, la gardienne ne se méfie pas. La main gauche du troll vient se plaquer contre sa bouche, l'empêchant de crier, tandis qu'une lame lui tranche la gorge.

La trollesse aurait pourtant été en mesure d'aider Masak. Elle ne cachait pas sa fierté d'assister Kriyel, l'une des trop rares femelles capables de se hisser au rang de sorcière-docteur.

Mais le troll est trop méfiant et aveugle pour s'en soucier.

Les yeux de Masak, remplis de colère et de détermination, se plongent dans ceux plein de surprise et d'incompréhension de la trollesse alors que ses dernières forces sont en train de la quitter.

"Personne ne m'empêchera de sauver la sorcière-docteur, personne !"

Laissant là le corps inanimé de la gardienne, Masak se précipite dans la cahute. Kriyel, désagréablement surprise et dérangée durant son rituel, est prompte à réagir, mais cette fois, le troll ne lui en laisse pas le temps.

"Tu dois me suivre. Tu dois pas mourir ici, c'est pas la volonté des loas."

"Tu sais rien de la volonté des loas ! Disparais sur-le-champ !"

Déterminé, Masak s'approche de la sorcière-docteur. Elle se met sur la défensive.

"T'as pas entendu ? Je t'ai dit de..."

A ces mots, Masak assène un violent coup au visage de Kriyel puis agrippe son corps de manière à l'empêcher de percuter le sol. Assomée, Kriyel est jetée sur l'épaule de son gardien qui se dirige alors vers les bas-fonds de Zul'Gurub.

Faisant usage de toute la vigilance et de la prudence qu'il est capable de rassembler, Masak s'assure qu'ils ne sont pas vus, ni par ses pairs, ni par l'ennemi.

Il trouvera comment se rendre invisible.

Il sait que la cité regorge de recoins oubliés ou inconnus de tous.

Il sait que la jungle couvrira leur fuite.

Il sait que les loas veilleront sur la sorcière-docteur.

Il sait que lui, au moins, ne l'abandonnera jamais.